Dernier pays du voyage : Saint-Marin

Ça y est, le mauvais temps est bien installé, il faut nous y résoudre… c’est donc avec manteau et écharpe que nous visitons la capitale de l’état de Saint-Marin, la plus ancienne république du monde et le 3e plus petit état d’Europe, après le Vatican et Monaco. Il y a donc 33 000 Saint-Marinais qui y habitent, et une diaspora de 13 000 : pour l’anecdote, Julien a un ami d’enfance qui possède la double-nationalité ! Le hasard…

Une plaque minéralogique que vous risquez de voir très peu souvent

Nous accédons dans la capitale de cet État, qui porte elle aussi le nom de San Marino, par un petit téléphérique. Peu de touristes se promènent dans les jolies rues de l’éperon rocheux, et la visibilité est plutôt réduite, mais la balade est plutôt agréable, les bâtiments et les rues étant plutôt bien entretenus. Nous faisons également une visite à la Poste après avoir appris que 10% du PIB des Saint-Marinais est issu des ventes de timbres et de la philatélie !

Vue de la capitale depuis le téléphérique
Vue de la forteresse
La brume saint-marinaise
Dans les rues commerçantes, des cadeaux typiques…de Norvège

Nous nous arrêtons déjeuner une dernière pizza puis quittons le pays, non sans avoir bénéficié des tarifs de l’essence (on commence à suivre l’actualité française, et les tarifs italiens sont élevés également !) en faisant le plein. Pour cette nuit, nous dormons entre Bologne et Florence, et on se réveille avec la neige !

Une journée de conduite s’enchaîne ensuite, puis pour la dernière nuit en Italie nous nous arrêtons dans le parking d’un agriturismo à Torrazzetta. C’est un ancien corps de ferme réhabilité qui possède des chambres, un bar et un restaurant proposant principalement des produits du jardin et du vin du vignoble. Nous y dînons bien agréablement, et chose surprenante nous ne sommes pas les seuls : quelques tables sont occupées par des étrangers en visite, sans doute des employés d’une des nombreuses industries milanaises.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *