Le Cher, la quête et le village

le

Notre départ du Loir-et-Cher coïncide avec le début d’une quête. Puisque nous souhaitons découvrir l’Auvergne que nous ne connaissons pas bien, la chasse au guide du Routard : Auvergne, édition 2020, est lancée !

Premier arrêt : le Cultura de la capitale solognote, Romorantin. Des guides à foison, des destinations plus ou moins exotiques, un Petit Futé de l’Auvergne, ça oui, mais… nous voulons notre Routard ! (même si Jane n’aime pas les cartes du Routard et qu’il n’y a pas d’image ; pour Julien, c’est le Routard ou rien). La déception passée, nous ne nous attardons pas dans la zone commerciale et allons vers le village médiéval de Mennetou-sur-Cher (malheureusement, aucun lien avec le Mennetou-Salon, bien connu des œnophiles ).

Jeanne d’Arc serait passée par cette porte !
Ils savent accueillir les touristes !
Une gouttière qui a du chien

Les quelques rues sont très pittoresques et nous prenons plaisir à nous y balader. Mais nous avons faim et nous arrêtons donc au “relais-logis”  de l’Auberge de la Tour, seul restaurant dans ces rues moyenâgeuses. Malheureusement et malgré le cadre (sous la tour donc, dans une petite cour), la cuisine est sans intérêt et le rapport qualité-prix peu avantageux.

La fameuse auberge, qu’on ne recommande pas franchement, sauf pour une cervoise ?
A défaut de Guide du Routard, Jane se contente de prospectus pour visiter la ville
Dernière vue sur le Cher

On ne s’attarde pas plus longtemps, et notre quête haletante va donc continuer ! On sent d’ici votre excitation : trouveront-ils le Routard ? Julien fera-t-il des concessions et considèrera-t-il l’achat d’un Petit Futé, ou pire, d’un Lonely Planet ? La suite au prochain épisode…

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *