Mont-Dore où ce soir ?

le

Après la quiétude des derniers jours, nous savions qu’en arrivant au Mont-Dore (aucun lien avec le Mont d’Or, fromage jurassien), nous croiserions davantage de touristes. Mais nous étions loin de nous douter que la station thermale, comme sa voisine La Bourboule, serait à ce point prise d’assaut par les touristes. Et, comme c’est le cas dans de nombreux endroits très touristiques en France, le camping en pleine nature est interdit. Nous sommes donc contraints de nous rabattre vers l’aire de services pour camping-car qui tient davantage du parking géant que du camping à taille humaine, voyez plutôt.

Trouvez l’intrus !

Nous sommes les seuls “vanlifers” du coin, et probablement les seuls trentenaires. Nous ne nous sentons pas complètement à notre aise, et en ce milieu d’après-midi, nous partons en ville. Un premier arrêt à l’office de tourisme pour récupérer les cartes de randonnée du coin, avec la montée du Puy de Sancy comme objectif, et nous voici en ville, attablés à une terrasse où nous sirotons une citronnade. Nous avons l’occasion d’observer l’agitation dans la ville : beaucoup de passage, de personnes attablées qui cherchent comme nous un peu de fraîcheur.

Julien porte haut ses couleurs et son rafraîchissement

Nous croisons des curistes qui viennent soigner leur rhumatisme, et entrent dans les jolies thermes du Mont-Dore. Malheureusement, celles-ci ne sont pas ouvertes au public, et nous n’aurons donc pas le loisir d’observer le spectacle ci-dessous.

Ce que nous n’avons pas vu, photo trouvée sur internet

Retour à l’aire de camping-car, où Benedict se retrouve entouré par deux camping-cars. Plutôt que de ruminer tels des poulets en batterie, nous choisissons de manger en ville. Nous repartons donc en quête d’un restaurant pour manger local. L’Auvergne n’est pas réputée pour sa diététique, aussi nous mangerons de la viande de Salers et de la truffade, en terrasse. Quelques calories plus tard, nous prenons le chemin de retour. Nous nous endormons rapidement dans un calme absolu.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *