Montluçon monte le son

le

La nuit a été calme, seulement troublée par le bruit des oiseaux et le léger dénivelé du terrain. Nous petit-déjeunons sur le même banc que la veille en profitant du soleil avant de reprendre la route et de continuer notre périple bourbonnais – du nom de la région historique que nous traversons et d’une dynastie bien connue… Nous ne croisons pas de têtes couronnées sur le chemin, Louis XX (l’héritier des Bourbons) n’habitant pas dans les parages. Mais peut-être connaît il la charmante ville de Montluçon dans laquelle nous passerons une partie de la journée ?

L’arrêt avait été recommandé par le Routard : le MuPop, musée des Musiques Populaires, nous ouvre ses portes pour une visite passionnante que nous recommandons chaudement !

A l’origine, le musée accueillait une collection de vielles à roue, puis de cornemuses et autres musettes … et s’est agrandi progressivement pour devenir le musée qui abrite la plus grande collection d’instruments de musique de France ! C’est un Julien extatique et une Jane intriguée qui arpentent, masque sur le nez, les 4 étages du musée. Bien évidemment, nous avons des casques sur les oreilles pour écouter les milliers d’extraits proposés.

Un bal populaire reconstitué
La fanfare de Montluçon

Les différentes salles nous font voyager à travers les époques, des bals populaires aux festivals de musiques actuelles, en écoutant les yé-yé ou du reggae. Nous en prenons plein les oreilles et plein les yeux avec une scénographie très réussie ! Cette escapade nous rappelle notre visite à Liverpool que nous relations dans cet article d’il y a deux ans. 

Nous ne mettons volontairement pas de vidéo de notre visite ici, car nous vous conseillons vivement d’y aller : https://www.mupop.fr/

Après quatre heures de visite, nos estomacs gargouillent et nous quittons Montluçon.

Nous nous arrêtons à une boulangerie pour un repas frugal,

avant d’arriver dans l’Auvergne des cartes postales,

des étiquettes de Volvic et des images d’Épinal :

l’Auvergne des puys et des volcans endormis.

(ce poème vous est offert par ArtonEuroads, tous droits sur les rimes réservés)

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *