Vieux Mostar que j’aimais

Après avoir quitté les parents de Julien, nous faisons route vers le nord en direction de la Bosnie-Herzégovine. La pluie et les nuages nous accompagnent toujours et nous perdons quelques degrés en arrivant à Mostar, la ville du vieux pont, entre le mont Hum et le mont Velež. La ville s’est bien développée sous l’empire Ottoman puis l’empire Austro-Hongrois, et le centre-ville médiéval est animé et agréable.

Une belle animation du vieux centre-ville et la montagne en arrière-plan
Sur la rive gauche de la Neretva, le centre-ville de Mostar

Nous prenons de nombreuses photos du célèbre pont, datant du XVIième siècle. Celui-ci a résisté à toutes les attaques, sauf à la dernière : lors du siège de Mostar, un obus croate détruit le pont, pour empêcher les bosniaques de circuler… Il fut reconstruit après la guerre avec l’aide de l’UNESCO.

Certains sont très équipés pour prendre la meilleure photo possible
Le pont, flanqué des tours Tara et Helebija
La forme particulière du tablier fait la fierté de la ville depuis des siècles

Nous apprécions de déambuler dans les ruelles pavées, dont ne subsistent que peu de traces de la guerre. Nous y trouvons plutôt une atmosphère apaisante. Nous sentons bien l’influence ottomane : le café à la turque est servi avec des loukoums sur de jolis plateaux en métal, les mosquées anciennes sont entretenues et toujours fréquentées…

Fontaine devant la mosquée Koski Mehmet Pasha, avec un prêtre-touriste
Intérieur de la mosquée
Services à café et à thé

Si les traces de la guerre ne se voient pas, de nombreux musées l’ont pour objet. Nous sommes attirés par une exposition photo réalisée par un reporter néo-zélandais située dans l’une des tours du pont. Celui-ci est resté à Mostar pendant et après le siège, et les photos en noir et blanc sont poignantes.

Vue du pont depuis le musée
Un cimetière pour les victimes de la guerre
Certains souvenirs sont constitués des restes de la guerre

Nous revenons le lendemain sous une journée plus ensoleillée profiter du centre-ville avant de prendre la route à travers la montagne vers Sarajevo.

Le pont, autre vue
Vue inquiétante de l’église près de laquelle nous dormons. La petite croix illuminée en bas de l’image se situe sur la montagne d’où les Croates ont bombardé la ville de Mostar
Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *