On a voulu voir Vierzon…

Le grand Jacques, en très grand

… et on a vu Vierzon ! La sous-préfecture du Cher est à la limite entre la Sologne et le Berry, elle est surtout connue grâce au premier couplet de la chanson Vesoul de Jacques Brel. On y fait un très bref arrêt pour poursuivre notre quête (voir article précédent), et là, miracle : un rutilant guide du Routard Auvergne, édition 2020, nous attend dans le Cultura de la rue principale de Vierzon !

“T’as plus aimé Vierzon, on a quitté Vierzon” poursuit le grand Jacques dans Vesoul. Ce n’est pas le désamour qui nous fait quitter la ville de 25 000 habitants, mais plutôt l’envie de reprendre la route et de dormir en Auvergne le soir-même.

Pendant que Julien conduit, Jane commence à lire les “pages rouges” du Routard, et nous en apprenons ainsi un peu plus sur la région que nous allons découvrir sous peu. Nous prenons des petites routes de campagne, très peu empruntées en ce mardi de juillet. L’heure et demie de route passe vite, et nous nous arrêtons à Huriel (2 étoiles dans le Routard !), dans l’Allier. Pour nos lecteurs lecteurs (sic) George Sand a utilisé le nom de ce village pour nommer un des héros de son livre Les Maîtres sonneurs. Elle aimait venir dans ce village, et comme nous la comprenons !

La belle église Notre-Dame
Le donjon de la Tonque

Nous nous baladons dans les rues et admirons les deux monuments historiques de style roman, l’église Notre-Dame et le donjon de la Tonque. Nous ne pouvons malheureusement pas visiter ce dernier, car nous sommes arrivés trop tard.

Cette fontaine a du chien…

Néanmoins, nous prenons un rafraîchissement sur la place du village pour nous désaltérer en cette chaude journée.

Nous reprenons ensuite Benedict pour passer la nuit au bord d’un lac. L’espace est très calme, et nous mangeons sur une des tables de pique-nique. Seul inconvénient, nous n’avons pas d’espace suffisamment plat, et nous dormons donc séparément, Jane et haut et Julien en bas, pour éviter de se percuter dans la nuit.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *