Zagreb, ville familiale

Ah Zagreb… La ville où Julien a fait son échange universitaire d’un semestre, il y a 8 ans. On en aura entendu parler, par Julien et par d’autres, tout comme de la Croatie, ce pays d’histoire, de cuisine roborative, de paysages incroyables et surtout de rencontres inoubliables. Mais s’il ne s’agissait que du passé…! Nous avons en effet prévu de fêter les 30 ans de Julien dans cette ville : ses parents ainsi que nos amis ont alors fait le déplacement pour célébrer son entrée dans une nouvelle décennie.

Alors faire un article pour Zagreb peut-il être suffisant ? Bien sûr que non ! Nous y consacrerons 2 articles !

Nous quittons un emplacement près de la Serbie et des villes les plus touchées par les conflits liés à l’indépendance de la Croatie de la Yougoslavie dans les années 90 pour rejoindre le nord de la capitale, et ses forêts transformées par l’automne. L’ascension dans une route en lacets nous fait admirer le paysage et nous comprenons mieux l’existence de pistes de ski l’hiver. Nous stationnons près d’un centre de la croix rouge locale où une armada d’enfants surexcités semblent résider et y passerons la nuit avant de rejoindre la capitale et les festivités.

Coucher de soleil sur les collines
À moins d’une heure de Zagreb, la forêt
Benedict, collection automne

Puis le lendemain, nous descendons de notre montagne pour rejoindre les parents de Julien pour une première découverte de Zagreb, en admirant la chance d’avoir mi-octobre une météo aussi propice.

La route depuis Benedict

Nous passons en effet l’après-midi et la plupart du lendemain avec eux. Une fois le logement et le stationnement de Benedict établis, enfin nous partons découvrir la ville.

Les parents de Julien, bien contents de voir que leur fils va bien
Trop de soleil à Zagreb pour l’heureuse famille !

Après un tour dans le centre-ville, nous partons le lendemain pour un grand cimetière un peu excentré. Celui-ci est entouré d’une galerie particulièrement belle sous le soleil d’octobre, et renfermant des tombes célèbres, dont celle du premier président du pays : Franjo Tuđman.

Au héros de la patrie
Travail sur des tombes hébraïques
Les galeries
Au pied de chaque tombe, des statues, des épitaphes en cyrillique, en hébreu, en alphabet latin
Détail d’une statue

Puis nous nous préparons à accueillir les amis de Julien dans un appartement cossu du centre-ville…

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *